6 janvier 2008

J'aime / J'aime pas 2

Je n'aime pas : me mettre à rougir devant tout le monde.


Petit flashback : avant les vacances (que je n'ai pas eues), il y a deux semaines donc, j'ai annoncé à notre chef de choeur préférée que j'attendais un bébé. Et hier soir, surprise surprise, en fin de répétition, devant penser (à juste titre) qu'une annonce au micro était au dessus de mes forces, mais devant estimer tout de même que c'était une étape nécessaire, ben elle l'a fait pour moi. Dès que j'ai compris ce qui se tramait (tout de suite quoi), je suis évidemment devenue écarlate, hein, sinon ce ne serait pas moi, comme ça tout le monde a pu me repérer bien facilement...
Je suis donc mitigée vis à vis de cet événement : d'un côté, « comme ça, c'est fait », et puis se faire applaudir c'est pas désagréable ; de l'autre, ben j'aimerais bien mieux contrôler mes émotions, ma timidité, mes capillaires sanguins aussi...
Bref ne reste plus que ma chef (au boulot ce coup ci) à prévenir !


J'aime : la chorale, c'est cool.


PS : a y est, chef prévenue, moi encore vivante (mais qui c'est ces mauvaises langues qui avaient dit qu'elle allait me tuer ??), et pour faire dans le j'aime / j'aime pas sadique : j'aime : avoir mal au dos, être fatiguée, être serrée dans mes pantalons, c'est le pied ; j'aime pas : quand tout va bien, alors je flippe pour un rien, c'est plus drôle...

1 commentaire:

petit-pingouin-qui-.. a dit…

..-ne-se-souvient-plus-de-son-pseudo-
-mais-a-la-flemme-de-retourner-voir...

Hihi, quel plaisir de te relire, enfin :-)
Félicitations pour l'annonce à ta chef, et à la chorale :-)
Quand aura-t-on l'honneur de voir l'heureuse maman, épanouie d'avoir mal partout ?
On veut jouer aux paris avec vous avant le 28, d'abord ;-)
Nous sommes dispos tout le temps (!) sauf ce week-end..
Bisous encore un peu gelés de la banquise moscovite :-)